A quand des vrais médias Bretons (et en breton) ?

Publié le dimanche 20 mai 2007.

L’expérience pleine d’espérance de TV Breizh a laissé un goût amer aux bretons. Faute d’obtenir une autorisation du CSA (conseil supérieur de l’audiovisuel), TV Breizh a dû orienter sa programmation dans une optique uniquement commerciale et généraliste, dans l’attente d’une évolution démocratique de la France...

La plupart des pays d’Europe, dès lors qu’ils atteignent un certain seuil de population, connaissent trois types de chaînes de télévision : les chaînes nationales, les chaînes régionales et les chaînes locales.

La France ne compte que deux de ces trois niveaux : les télévisions nationales, bien entendu, et depuis une quinzaine d’années quelques télévisions locales .

Elle se singularise donc par le fait que les chaînes régionales n’existent pas sur le réseau hertzien (les programmes régionaux de France 3 sont seulement de courts décrochages d’une chaîne nationale), ceci est une constante source d’étonnement pour nos voisins européens.

Etat des lieux en Europe

Des chaînes régionales existent partout ailleurs en Europe, qu’elles soient publiques ou privées, et connaissent un réel succès, tant en audience qu’en termes financiers pour les chaînes vivant de la publicité.

La France ne pourrait-elle pas envisager d’appliquer sur son territoire une formule qui a prouvé sa validité ? Une ouverture de ce type serait un bel exemple de pluralisme et répondrait aux attentes d’une grande partie de la population.

IRLANDE

TG4 : la télévision en irlandais Chaîne publique créée en octobre 1996, la chaîne est diffusée par voie hertzienne, elle est également disponible sur le câble. l’audience nationale est de 3,1 %.

GRANDE BRETAGNE

Les chaînes régionales sont constituées d’un réseau de chaînes privées, ITV, disposant d’une quinzaine de licences régionales couvrant une bonne part du Royaume-Uni, comme “Anglia Télévision”, “Border Télévision”, “Channel Television”, “Grampian Television”, “Granada Télévision”, “Scottish Television”... Il existe également une chaine publique au Pays de galles.

S4C : la chaîne publique du Pays de Galles (Sianel Pedwar Cymru – Channel Four Wales ) 

Chaîne régionale publique créée en novembre 1982, véritable chaîne généraliste bilingue. S4C a une obligation statutaire de diffuser une majorité de programmes en langue galloise aux heures de grande écoute (18 H – 22 H). La Chaîne diffuse en moyenne 32 H de programmes en gallois dont 10 heures sont fournies par la BBC au travers de ses obligations de production en langue galloise (Loi sur l’audiovisuel de 1990). Le reste de la programmation est fourni par des producteurs indépendants locaux. La programmation de S4C est également complétée par les programmes de langue anglaise de Channel 4.

La grille de programmation est composée de séries populaires, d’émissions de variétés, d’émissions sportives, de programmes musicaux, de journaux d’information, de jeux et de programmes jeunesse. Diffusée sur le réseau hertzien sur l’ensemble du Pays de Galles (3 millions d’habitants), S4C est également disponible depuis novembre 1998 sur le réseau numérique, S4C digital, sur l’ensemble du territoire britannique ainsi que sur le câble et le satellite (sur ces canaux sont diffusées 80 heures de programmes en gallois par semaine). 80 % du financement de S4C est issu d’une dotation publique, allouée chaque année par le gouvernement britannique. Son audience est de 7 % environ ( 12 % parmi les locuteurs en gallois) au pays de Galles (3 millions d’habitants).

ESPAGNE

Les chaînes régionales en Espagne relèvent des Communautés Autonomes (Pays Basque, Galice, Catalogne, …). Elles sont financées en grande partie par les régions. Leur audience cumulée au niveau national est de 17 %.

TV Galicia (TVG) 

Une télévision en galicien, financée par le gouvernement régional de Galice. En Galice, la part d’audience est d’environ 19%.

ETB-1 et ETB-2 : les chaînes de télévision du pays basque en euskara et espagnol

chaînes régionales publiques, ETB-1 (en euskara) a une audience dans le Pays Basque de 5,4 %, ETB-2 (en espagnol) totalise, quant à elle, une audience de 18,5%.

TV3 : la chaîne publique de la Catalogne, en catalan

chaîne régionale publique, en Catalogne (6,5 Millions d’Habitants), l’audience de la chaîne est de 22 %.

ALLEMAGNE

Le réseau ARD, regroupe les chaînes régionales publiques allemandes.

Il s’agit d’une dizaine de chaînes ou groupes de radio-télédiffusion régionaux comme BR (Bayerischer Rundfunk) sur le Land de Bavière, HR (Hessicher Rundfunk sur le Land de la Hesse, MDR (Mitteldeutscher Rundfunk ) les Lander de Saxe-Anhalt, de Thuringe et de Saxe, NDR (Norddeutscher Rundfunk) diffusant sur les Lander de Basse-Saxe, du Schleswiq-Holstein et du Mecklembourg...

Il existe même BTV, la chaîne privée régionale du Bade-Wurtemberg...

L’ensemble des pays de l’Union Européenne a une réelle politique de financement et de promotion des régions, en particulier, des langues et cultures minoritaires.

Vous avez sans doute remarqué une grande absente dans cet état des lieux, mais il est vrai que la France est le moteur du respect de la diversité culturelle et linguistique à travers le monde ! Il ne s’agit sûrement que d’un retard "indépendant de la volonté des dirigeants du pays"....

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette