Dangers sur la loi littoral : Gardienne de nos paysages et de nos vies

Publié le mercredi 16 mai 2007.

La loi littoral, du 3 janvier 1986, a permis depuis 20 ans, la protection, la mise en valeur et l’aménagement du littoral. Le tourisme et la spéculation foncière la mettent aujourd’hui en danger.

Le chiffre d’affaire du tourisme en Bretagne représente 12 fois celui de la pêche !

Pendant 20 ans, la loi littoral a sanctuarisé les espaces littoraux.

La loi définit clairement l’interdiction de construire dans la bande des 100 mètres, et met en place la notion d’espace remarquable.

Plusieurs amendements en janvier (Gélard) et février 2006 (Le Guen) adoptés par le parlement ouvrent des brèches dangereuses (en faveur de la rénovation de maisons situées dans la bande des 100 mètres, ou en faveur des exploitations agricoles). Si ces mutations législatives n’apparaissent pas intrinsinquement aberrantes, elles sont porteuses d’un réel danger potentiel.

La loi littoral, intangible pendant 20 ans a prouvé son efficacité, c’est une bonne loi...

Les amendements sont donc un signal inquiétant donné à tous les prédateurs du littoral, dont l’unique logique marchande et mercantile n’a que faire de la dimension environnementale et humaine qui doit prévaloir pour maintenir un avenir harmonieux...

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette