Régionales 2021 : l’affirmation d’une droite bretonne

Publié le dimanche 22 août 2021.



Breizh Europa IMG_1283 - Copiepetit

HissonsPetit

Hissons Haut La Bretagne/Sevel uhel Breizh, liste portée par la Droite, le Centre et les Régionalistes, a présenté sa liste complète le 1er mai 2021.

La présence de membres de Breizh Europa, telle Caroline Ollivro (N°4 en 22), conseillère municipale à Paimpol, ou d’En Avant Bretagne avec Jean-Jacques Page (N°7 en 56), conseiller municipal à Vannes, délégué à la culture et à la langue bretonne et conseiller communautaire à Golfe du Morbihan Vannes Agglomération (GMVA), indique le cap en la matière. Rappelons également l’engagement jamais démenti du député Marc Le Fur, tête de liste en 22, pour les langues de Bretagne et les nombreux autres locuteurs bretons présents sur la liste, tels Suzanne Noll en 29, Hervé Guélou maire de Plufur ou encore Arnaud Le Breton, enseignant d’Histoire-Géographie en breton, à Guingamp.
SevelBihan

Hissons Haut la Bretagne/ Sevel Uhel Breizh a pris des engagements fermes sur la question des langues de Bretagne en répondant aux questions de 40 associations concernées. Isabelle Le Callennec compte s’inspirer dans ce domaine de ce qui se passe en Alsace, où elle et Marc Le Fur se sont rendus avant la début de la campagne, pour donner à la région Bretagne la compétence en langues régionales qui est maintenant l’apanage de la Communauté Européenne d’Alsace.
La réunification de la Bretagne est un objectif, également affiché, sans ambiguïté.

Depuis 2015, deux blocs « régionalistes » se dessinent un chemin. Un de gauche, centré sur l’alliance EELV et UDB, l’autre à droite dans l’alliance des « Républicains Bretons » de LR, de Breizh Europa et d’En-Avant-Bretagne.

Le Parti Breton pourrait être, prochainement, une composante de cette dynamique, nouveau pilier du paysage politique breton.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette