9 mai 2014, j’ai exprimé le message du Parti Fédéraliste Européen devant 800 personnes

Publié le samedi 10 mai 2014.

A l’initiative de la maison de l’Europe de Vannes, et de son président François-Xavier Camenen, s’est tenu le 9 mai 2014, un débat avec les principaux candidats aux élections européennes du 25 mai 2014. Ci-dessous, le message que j’ai exprimé au nom du Parti Fédéraliste Européen (PFE).

Le Parti Fédéraliste Européen est un jeune parti transnational, sa création date du 6 novembre 2011. Il ne se situe pas sur l’échelle classique droite/gauche. Ses militants ont des sensibilités diverses, de droite, de gauche ou du centre. Leur dénominateur commun, c’est la volonté de faire évoluer la France (comme les autres pays) et l’Europe, sur les bases de la décentralisation au niveau des Etats et du fédéralisme au niveau européen.

Il y a nécessité de mettre sur pied des partis transnationaux pour développer la conscience européenne des citoyens et créer un espace public européen. Il y a urgence a structurer un espace politique européen.

Le dépassement du clivage droite/gauche trouve toute sa justification au niveau européen. Le vrai clivage est désormais entre pro-européens et souverainistes ou nationalistes. Comme aux USA entre "Démocrates" et "Républicains", en Europe, les Démocrates sont pro-européens et progressistes, quand les Républicains sont des conservateurs, nationalistes.

Le Parti Fédéraliste Européen est le parti de la jeunesse Erasmus, « Pour une Europe qui nous protège ».

500 millions d’européens « unis dans la diversité » pour constituer une puissance mondiale de premier plan.

Le Parti fédéraliste européen a pour objectif l’avènement d’une Fédération européenne constituée d’États volontaires, membres de l’Union Européenne. On peut imaginer un noyau précurseur d’Etats fédérés, comme a existé en 1957, lors du traité de Rome, une Union à 6 pays...

60 propositions à voir sur le site du PFE.

Le PFE, c’est une réelle présence européenne, en effet, nous serons présents dans toutes les circonscriptions de France, ainsi qu’en en Autriche, Italie, Portugal, Belgique et Grèce.

Une plus grande intégration européenne est un véritable enjeu politique pour une Europe démocratique qui nous protège... Je suis fier d’être européen et de porter ce beau projet qu’est l’Europe !

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette