Pelloc’h ha pelloc’h tamm ha tamm !

Publié le vendredi 7 février 2014.

Ce soir, vendredi 7 février 2014, dernier conseil municipal de la mandature 2008-2014 à Gwened/Vannes. C’est avec fierté et conviction que j’ai terminé ce mandat en breton... Le breton au coeur de la mairie, le breton partout dans la ville. Depuis 6 ans nous avons progressé comme jamais auparavant... Kendalc’himp/Nous continuerons...

Voici mon intervention en conseil municipal sur le bordereau n° 20, relatif à la signature d’une convention avec "ofis publik ar brezhonez/L’office public de la langue bretonne" :

Evit echuiñ ret eo evidon me, ur wech all, da gozeal e brezhoneg, araok an dilennadegoù nevez evit mont pelloc’h gant ar brezhoneg, amañ e kreiz an ti-ker, met ivez pep lec’h e Gwened. (Pour terminer ce mandat, il m’est nécessaire, une nouvelle fois, de parler en breton avant les nouvelles élections, qui permettront, j’en suis sûr, d’aller plus loin avec le breton, ici au cœur de la mairie, mais aussi partout à Vannes). Ofis publik ar brezhoneg a zo ur simbol, ar simbol d’ar cheñchamant. Evel an ofis, d’am sonj, ar yezh hon vro e vo, en dazont, yezh ofisiel hon vro. (L’office de la langue bretonne, désormais public, est un symbole, le symbole du changement. Comme l’office, je pense, que notre langue obtiendra, un jour, un statut public…)

C’est irréversible et l’idée progresse tant dans l’esprit des Bretons que dans les instances politiques…

La ratification de la charte européenne des langues régionales et minoritaires n’est plus très lointaine… Les jeunes bretons sont aujourd’hui fiers de leur identité et décomplexés…

La Bretagne est en passe de devenir un modèle de démocratie et une terre d’expérimentation : « effet bonnets rouges  » sans doute…

Le renouvellement de cette convention est très important, et l’installation de l’ofis publik ar brezhoneg sur Vannes en 2013 est une très belle initiative.

Nous avons progressé pendant ce mandat, depuis 2008, ensemble, comme jamais auparavant…
- 547 élèves en classes bilingues sur la ville de Vannes en 2013.
- Une crèche en breton, Babigoù Breizh.
- Une montée en puissance du Celti’Vannes.
- Une présence de la langue bretonne plus forte dans la communication de la ville (salon du livre, invitations bilingues, agenda…).
- Une signalétique bilingue presque généralisée.
- Une belle page tout en breton dans le magazine « Minig » pour les élèves des écoles primaires.

Des progrès, même si l’on peut constater une relative régression depuis 1 ans, un relâchement simplement je l’espère… Une signalétique bilingue moins systématique, plus aléatoire, dans les zones touristiques ou les parcs d’activité, voire les rues (ouverture de la voie entre les rues Gerbault et Weygand en août 2013) et un gros échec, l’affichage public des vœux 2014 sans aucune expression bretonne !

Le Ti ar vro / Maison de la culture bretonne, que nous portons également, depuis 2008, est annoncé, je vous laisserai, monsieur le maire, le privilège d’en préciser les modalités. Il est des avancées récentes et un peu opportune à quelques semaines de l’élection municipale, mais nous ne nous en plaindrons pas, puisqu’il n’est pas dans notre démarche de faire de la « polémique politicienne »…

« Kendalc’homp asambles evit Breizh hag ar brezhoneg « , Continuons ensemble pour la Bretagne et la langue bretonne…Toujours plus loin petit à petit…

Pelloc’h ha pelloc’h tamm ha tamm

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette