Alsace : bonjour tristesse !

Publié le lundi 8 avril 2013.

Encore un referendum qui conforte l’immobilisme. Malgré 57,26% de votants en faveur d’une collectivité alsacienne unique (suppression des départements), le vote négatif du Haut-Rhin et la forte abstention font échouer la réforme institutionnelle. Après l’échec du referendum Corse en 2003, le constat d’une France immobile en raison de citoyens frileux et de forces conservatrices s’impose à nouveau...

La loi de décentralisation du 16 décembre 2010 est décidément d’application compliquée.

Il semble que la "logorrhée républicaine" ne cesse de produire ses effets "réfrigérants".

Face aux espoirs d’évolution du "millefeuille administratif et politique" français, toutes les forces conservatrices s’agitent pour défendre l’opacité et les gaspillages.

Les extrêmes, du FN au parti de gauche, en passant par les syndicats "jacobins (FO et la CGT) et les intrigues politiciennes sont venus à bout des velléités de réformes...

"Pauvre France" ! Sans doute condamnée au déclin et à la décadence morale par l’aveuglement de ses nationalistes...

Documents joints

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette