Réunification : La démocratie bafouée et confisquée ! La preuve...

Publié le vendredi 23 décembre 2011.

L’ouverture votée le 21 décembre 2011 par les députés, en 1ère lecture, est un pas remarquable, d’autant plus que ce vote a dépassé les clivages politiciens. Les députés votants ainsi que les initiateurs de l’amendement sont des démocrates qui ont ouvert le champ de la consultation citoyenne à une question essentielle pour l’équilibre Breton.

La voie est tracée, les modalités pratiques de la réunification sont posées.


Mais l’horizon s’assombrit. Immédiatement, les tenants du "verrou central" utilisent leur logorrée sempiternelle : Manque de respect des PDL, pas démocratique de permettre à un département de quitter sa région d’origine sans sa permission, la question n’est pas prioritaire...

Donc la région PDL est une prison, on y rééduque les Bretons et les gardiens ont toujours raison !

Si ce n’était pitoyable, ce serait drôle. La Bretagne ne sera jamais prioritaire, elle compte pour du beurre (à peine salé !).

Mais par contre d’autres priorités doivent passionner les Français et les Bretons : Le vote des étrangers aux élections locales est urgent ! La création du département "Mayotte" était indispensable et bien sûr les Français ont été consultés, la reconnaissance du génocide Arménien était crucial et ne pouvait attendre...

Je crois vraiment que nous allons démissionner de notre rôle de "citoyens guignols", de marionnettes que l’on manipule...

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette