Donnons nous les moyens d’une politique énergétique bretonne

Publié le samedi 10 janvier 2009.

La Bretagne serait fragile sur le plan énergétique selon le "lobby nucléaire" ! Mais la France nucléaire achète en ce moment de l’électricité à l’Allemagne, championne des énergies renouvelables.

Le Danemark, sans nucléaire, assure son indépendance électrique grâce à l’éolien offshore (30% de sa consommation électrique)...


La Région Bretagne a adopté un "plan énergie" en 2007 qui prévoit des actions en faveur de l’efficacité énergétique et du développement des énergies renouvelables, notamment :

- 1 000 MW en éolien terrestre en 2010.

- 1000 MW en éolien off-shore en 2020.

- le lancement de la production hydrolienne.

- Appui à la cogénération, aux chaufferies au bois, au photovoltaïque (notamment sur les bâtiments agricoles).

Le dispositif d’alerte "écowatt" en partenariat avec EDF, doit permettre de faire face aux pics de consommation et aux risques de délestages.

Le problème de la Bretagne, c’est de ne pas avoir tous les pouvoirs de décisions nécessaires pour se construire sa propre stratégie énergétique.

La Bretagne autonome n’aura pas besoin du nucléaire.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette