Congrès de l’UDB à Plérin : La sérénité et la conquête

Publié le mardi 11 novembre 2008.

Les 8 et 9 novembre 2008 s’est tenu le XXIXème congrès de l’UDB, dans une ambiance détendue et consensuelle...

125 délégués des 7 fédérations de l’UDB, de Brest à Ancenis, ont débattu des orientations du parti pour les 2 années à venir...


La montée en puissance de l’UDB dans l’échiquier politique breton était sensible, plus de la moitié des délégués présents sont désormais des élus municipaux (dont une cinquantaine de maires adjoints), mais aussi régionaux et vice-présidents de communautés d’agglomération (St Brieuc, Paimpol).

Le constat d’une UDB au coeur des évolutions de la société et du monde est clairement posé :

- L’ultralibéralisme et le capitalisme sont dangereux : Urgence sociale et écologique.

- Une Union Européenne forte et régulatrice est indispensable, cette option est au coeur du projet de l’UDB.

- Le pouvoir central français est de plus en plus un frein à l’innovation et au dynamisme : Nous demandons la mise en oeuvre du droit à l’expérimentation régionale (Culture, langue bretonne, eau...).

- La re-territorialisation et la relocalisation de l’économie sont l’avenir de l’aménagement du territoire de la Bretagne (mais pas seulement de la Bretagne...).

- L’autonomie rapproche le pouvoir du peuple, c’est un progrès démocratique.

Comme l’a afirmé Robert Pédron, vice président de la CABRI :

"Le seul tort de l’UDB, c’est d’avoir raison trop tôt".

Le temps de "l’autonomie régionale" est venu...

Portfolio

Le Bro gozh ma zadoù Les délégués en session La délégation du Mor-Bihan

Documents joints

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette