La réforme des collectivités territoriales : Le projet de l’UDB.

Publié le mardi 7 octobre 2008.



- Réduire l’architecture des collectivités à trois niveaux de responsabilité et de décision :

la Commune

le Pays (avec une assemblée élue au suffrage universel direct)

la région.

- Confier aux pays, l’organisation et le financement des services de la vie quotidienne, les récentes études des géographes et sociologues démontrant que 80% des besoins de la vie quotidienne sont réglés au niveau du Pays.

- Confier les fonctions stratégiques à la Région, celle-ci ayant une fonction de chef de file sur tous les sujets d’intérêt breton : développement économique, solidarité entre les territoires, préservation du patrimoine naturel, artistique et culturel, internationalisation.

- Répartir les compétences actuellement exercées par les départements entre la Région et les assemblées de Pays.

- Réunifier la Bretagne (retour de la Loire-Atlantique dans l’ensemble breton), région de l’Union européenne.

- Instaurer pour les élections régionales un mode de scrutin démocratique et équitable, à la galloise ou à l’écossaise, à savoir une moitié de l’assemblée élue à la proportionnelle intégrale pour garantir la représentation de toutes les sensibilités politiques et l’autre moitié élue sur des listes de Pays pour garantir une représentation de tous les territoires.

- Obtenir, ainsi que la loi d’août 2004 le permet, le droit à l’expérimentation pour la Bretagne de cette architecture territoriale parce que les Pays y sont ancrés dans la réalité bretonne.

- Interdire le cumul des mandats : notamment incompatibilité entre la fonction de parlementaire et la responsabilité régionale ou locale.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette