TRISKELL

Publié le lundi 17 décembre 2007.

De Ludovic Coué

Je hurle au vent que le temps est un crime

Et ma rage s’envole au-delà des cimes

Adossé à la pierre dressée, colère

J’abomine l’océan mangeur de terre

Peuples passés, nous revêtons vos ombres

Et la terre héritée devenue sombre

Ne porte plus que vos pâles répliques

Egarées, très loin des valeurs Celtiques

A quoi sert donc de porter le Triskèle

Si de sa culture on ignore le sel

Préférant à tout ce qui est virtuel

Parcelles d’hébétude en guise de rituel

Fils d’Armorique, sortez donc de l’éther

Sauvez la langue et conservez la terre

Ainsi vous rendrez hommage aux ancêtres

Et l’âme du triskèle sauverez peut-être

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette